Archives de catégorie : Bien-être

Le Millepertuis

Huile-essentielle-de-millepertuis

Noms communs : Millepertuis, herbe de la Saint-Jean.
Nom botanique : Hypericum perforatum, famille des hypéricacées ou clusiacées.

Parties utilisées : Sommités fleuries, principalement les fleurs et les jeunes feuilles entourant les inflorescences.
Habitat et origine : Originaire d’Europe, d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient, la plante est aujourd’hui naturalisée un peu partout, y compris en Afrique, en Asie, en Australie et en Amérique du Nord. C’est une plante vivace dont la floraison, d’un beau jaune vif, atteint un sommet aux environs de la Saint-Jean (24 juin), moment idéal pour récolter les sommités fleuries. À l’état sauvage, on la trouve dans les prairies sèches, les champs, les terrains abandonnés ou négligés, en bordure des chemins, le long des voies ferrées, etc.

ATTENTION : Précaution avec le millepertuis

Passer d’un antidépresseur de synthèse au millepertuis

Le millepertuis interagit de manière potentiellement dangereuse avec les antidépresseurs de synthèse et l’organisme peut mettre un certain temps à les éliminer. On recommande donc de ménager un certain intervalle de temps entre l’interruption d’un traitement à un antidépresseur de synthèse et le début d’un traitement au millepertuis. Votre médecin devrait pouvoir vous dire en combien de temps votre organisme aura éliminé le médicament de synthèse.
Cesser un traitement au millepertuis

Il est souvent suggéré de diminuer graduellement les dosages de millepertuis durant 1 à 2 semaines lorsque l’on veut interrompre un traitement, afin d’éviter un potentiel syndrome de sevrage.
Fromage, vin rouge et décongestifs

On a cru un temps que le millepertuis faisait partie de la famille des inhibiteurs de la monoamine-oxydase (IMAO), ce qui menait à conseiller d’éviter la consommation simultanée de fromage et de vin rouge, ainsi que l’utilisation de décongestifs en même temps que la plante. Cette hypothèse est aujourd’hui infirmée et ces mises en garde ne tiennent plus. Les IMAO sont des antidépresseurs de deuxième génération, dont l’usage peut faire augmenter la tension artérielle lorsqu’on les combine à la tyramine, une substance présente, entre autres, dans le vin rouge et le fromage.

Contre-indications

On a signalé le cas d’un patient atteint de la maladie d’Alzheimer chez qui le millepertuis aurait provoqué une crise psychotique. On a relevé 2 autres cas semblables chez des schizophrènes en rémission.
Par ailleurs, comme c’est le cas pour les antidépresseurs en général, le millepertuis pourrait provoquer des périodes hypomaniaques chez les personnes atteintes de troubles bipolaires.
L’innocuité du millepertuis chez les femmes enceintes n’est pas établie hors de tout doute33. Chez celles qui allaitent, selon un suivi de 1 an auprès de 33 femmes, il semble sécuritaire.
Les patients ayant des idées suicidaires doivent éviter de prendre du millepertuis.
Eviter de prendre du millepertuis avant une opération (risque de réduire les effets de l’anesthésiant).

Effets indésirables

Les effets indésirables liés à la prise de millepertuis sont rares et généralement bénins : légers troubles digestifs, allergies cutanées, fatigue, nervosité, maux de tête et sécheresse buccale.
On a fait grand cas de l’action photosensibilisante de la plante après que des vaches et des moutons qui broutaient dans des champs de millepertuis avaient développé une sensibilité excessive aux rayons solaires35. Cependant, 3 essais cliniques ont confirmé que l’effet photosensibilisant du millepertuis est inexistant aux doses normalement consommées.

Les personnes qui ont le teint pâle ou une peau particulièrement sensible aux rayons solaires doivent s’assurer ne pas excéder les doses normales de millepertuis. Il est préférable que les personnes qui reçoivent des traitements aux rayons ultraviolets ne prennent pas de millepertuis.

Interactions

Le millepertuis interagit avec beaucoup de médicaments. Les données actuelles indiquent que c’est l’hyperforine qu’il contient qui cause ces interactions.

Avec des plantes ou des suppléments

Aucune connue.

Avec des médicaments

Antidépresseurs. Qu’ils soient de la famille des inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine (ISRS), comme le Prozac®, de celle des inhibiteurs de la monoamine-oxydase (IMAO), comme la phénelzine, ou encore de celle des tricycliques, comme l’imipramine, les antidépresseurs de synthèse peuvent avoir des interactions dangereuses avec le millepertuis (augmentation du taux de sérotonine, par exemple).
Le millepertuis peut aussi interagir avec le tramadol (antidouleur) et le sumatriptan (antimigraineux) de la même façon qu’avec les antidépresseurs.

Le millepertuis interagit avec de nombreux médicaments. Par exemple, il diminue l’efficacité des médicaments suivants :

ivabradine (utilisé dans le traitement de l’angor stable, un trouble cardiaque)
inhibiteur de protéase (sida)
inhibiteur non nucléosidique de la transcriptase inverse (sida)
cyclosporine (inhibiteur immunitaire)
digoxine (maladies cardiaques)
statine (anticholestérol, par exemple atorvastatine and pravastatine)
warfarine (anticoagulant)
agents de chimiothérapie (par exemple, imatinib, irinotécan)
anovulants
antipsychotiques
théophylline (asthme)
anti-inflammatoires (par exemple ibuprofène et fexofénadine).
Antidiabétiques
Sédatifs. Le millepertuis pourrait atténuer l’efficacité du zolpidem, un médicament sédatif.
Médicaments métabolisés avec des enzymes du cytochrome P450 (enzymes du foie). En effet, le millepertuis active ces enzymes avec lesquelles interagit notamment l’antipsychotique clozapine (Clozaril).

Sur les tablettes

De multiples suppléments de millepertuis sont présents sur les tablettes. Jean-Yves Dionne, pharmacien, donne le conseil suivant pour choisir un produit efficace. « Je recommande de choisir soit un supplément traditionnel non standardisé sous forme de teinture, tisane ou capsule, soit un extrait standardisé en hypéricine ET en hyperforine. Un produit traditionnel fabriqué avec l’ensemble de la plante contient tous les ingrédients actifs nécessaires. Du côté des extraits standardisés, ceux qui affichent uniquement leur pourcentage d’hypéricine sont généralement des produits de piètre qualité. Les extraits affichant leur pourcentage d’hypéricine et d’hyperforine sont de qualité supérieure. »

Ce que peut soigner le millepertuis

Dépression légère à modérée. Les données sur l’efficacité des extraits standardisés de millepertuis sont convaincantes. Plusieurs méta-analyses, dont une mise à jour en 2008, ont conclu que l’extrait de millepertuis est plus efficace qu’un placebo et qu’il l’est autant que les antidépresseurs de synthèse, tout en provoquant moins d’effets indésirables que ces derniers4-6. Les antidépresseurs auxquels on a comparé le millepertuis comprennent aussi bien ceux du type fluoxétine (Prozac®), sertraline (Zoloft®), citalopram (Celexa®) et parotéxine (Paxil®) que les médicaments de type plus ancien comme l’imipramine.

Dépression grave. Les auteurs d’une méta-analyse publiée en avril 2008 ont scruté 29 études. Ils ont conclu que les données sur l’effet du millepertuis en cas de dépression grave étaient insuffisantes pour conclure à son efficacité même si certaines des études avaient donné des résultats positifs.

Troubles psychosomatiques. Les troubles psychosomatiques sont des problèmes psychologiques qui nuisent à la guérison d’une maladie ou qui augmentent son risque d’évolution défavorable. Par exemple, une situation de stress ou des symptômes dépressifs peuvent entraver la guérison d’une maladie cardiaque ou la convalescence à la suite d’une opération chirurgicale.

Ménopause. Comme la ménopause peut s’accompagner de dépression, des chercheurs ont vérifié l’efficacité du millepertuis. Les résultats sont prometteurs, mais comme les études sont hétérogènes (sujets et objectifs différents, notamment), ce qui rend difficile de tirer une conclusion sur l’efficacité du millepertuis.

Cycles menstruels. Une étude rapporte qu’un extrait de millepertuis (Lichtwer Pharma AG, Berlin, Germany, 900 mg/jour) pourrait réduire certains symptômes reliés aux cycles menstruels (insomnie, fatigue, maux de tête, pleurs, gonflement) lorsqu’il est pris pendant (et non avant) ces cycles51. Une autre étude a également montré une efficacité de l’extrait de plante.

Efficacité incertaine Gliome. Une étude préliminaire a rapporté qu’une injection orale d’hypericine pouvait diminuer la taille de la tumeur chez des patients atteints de gliomes malins.

Efficacité incertaine Psoriasis. Le millepertuis sous forme liquide ou de pommade semble diminuer la sévérité et la taille des plaques de psoriasis, comparé au groupe placebo, selon une étude pilote publiée en 2012.

Efficacité incertaine Syndrome des jambes sans repos. Le millepertuis diminue la sévérité des symptômes de la maladie de Willis-Ekbom (ou syndrome des jambes sans repos) sur 17 des 21 patients ayant pris part à l’étude. Cet effet est vraisemblablement attribuable à la capacité de la plante à stimuler l’enzyme CYP4503A4. Une étude avec un groupe placebo est nécessaire pour confirmer ces résultats.

L’Huile Essentielle de Lotus

lotus-sacre-nelumbo-nucifera-01

Nom commun : Lotus sacré, lotus des Indes, lotus Magnolia, fève d’Égypte

Nom latin : Lotus
Famille botanique : Nélumbonacées

Partie distillée : Fleur
Origine (pays où l’huile essentielle est cultivée) : Inde

ATTENTION : Précaution avec le lotus

L’utilisation d’une huile essentielle doit être effectuée en parfaite connaissance du produit. Leur utilisation n’est pas anodine, il est donc important d’en connaître le parfait usage.

Chez certaines personnes, une huile essentielle peut déclencher une allergie et certaines huiles peuvent être toxiques.

Les huiles essentielles contiennent de nombreux et puissants principes actifs. À ce titre, il convient de ne pas s’en servir : pour les jeunes enfants ;
pour les femmes allaitantes ou enceintes ; sur les muqueuses ou sur/dans les yeux. Bon à savoir : la variété de lotus bleu, consommée à dose élevée, est connue pour ses effets narcotiques, voire hallucinogènes.

Conserver au sec et à température ambiante. Ne supporte pas le froid.

Bien refermer aprés ouverture et ne pas laisser à la portée des enfants.

Les bienfaits de l’huile essentielle de lotus

L’huile essentielle de lotus est réputée pour ses multiples vertus. Elle a un effet stimulant et calmant. Elle apaise les tensions, les douleurs et les raideurs. En même temps, elle permet de stimuler l’appétit, d’éveiller le corps et l’esprit, tout en apportant de l’énergie pour la journée. C’est également un agent anti-infectieux et anti-inflammatoire par excellence. Elle soigne les lésions en profondeur, désinfecte les plaies, empêche la propagation des microbes et accélère la guérison des blessures grâce à sa propriété cicatrisante.

Grâce à son effet antidépresseur, l’huile essentielle de lotus permet de stimuler l’activité cérébrale et d’éliminer les sensations permanentes d’angoisses non expliquées. Elle contribue également à l’évacuation du stress pour que la personne puisse retrouver la paix intérieure qui lui permettra de vivre en toute quiétude. Ses vertus sédative et apaisante font d’elle un remède exceptionnel pour une bonne relaxation psychique et corporelle. De plus, grâce à sa faculté d’attisement sur le système immunitaire, elle permet d’accroître la capacité de défense de tout l’organisme.

L’huile essentielle de lotus peut être utilisée seule ou mélangée à de l’huile végétale. Dans tous les cas, elle sait toujours faire preuve d’efficacité. Cette huile peut être utilisée sur un brûle-parfum. Les vapeurs émanant du système de chauffage envahissent alors l’atmosphère et procure une merveilleuse sensation de bien-être. Il suffit d’en verser une dizaine de gouttes dans l’eau contenue dans le réceptacle de chauffage.

L’huile essentielle de lotus peut également être utilisée en onction. Certaines parties du corps comme le plexus solaire, les genoux et les poignets peuvent faire l’objet de légères frictions avec application de l’huile essentielle de lotus. Sinon, elle peut être déversée dans l’eau du bain pour une imprégnation totale de l’organisme. Enfin, elle peut être diffusée dans toute la maison pour que chacun puisse profiter de ses vertus.

Usage interne

Non

Usage externe

Oui

La Sélénite

DesertSelenite1

SANTE Elle fortifie la matrice et soutient les organes du ventre lors de la grossesse. Bénéfique pour l’estomac, elle lutte contre les problèmes d’obésité. Elle rend l’élasticité à la peau et retend les tissus. Très efficace pour stimuler le cerveau, la mémoire et l’intellect. La sélénite est une pierre essentielle à tout télépathe. Elle favorise la compréhension et l’ouverture d’esprit. Elle permet le développement spirituel et renforce les liens télépathiques. LES CHAKRAS Deuxième chrakra et troisième oeil… ASTROLOGIE Cancer, verseau… JOUR DE LA SEMAINE Lundi…

L’Huile Essentielle de Vétiver

1009950-Vétiver

Nom botanique : Vetiveria zizaniodes
Partie de la plante : Racine
Méthode d’extraction : Distillation à la vapeur
Composition chimique : Acide zizanoïque, Khusimol
Origine : Java

ATTENTION : Précaution avec le vétiver

Cette huile essentielle ne s’utilise pas pure sur la peau. Il est indispensable de la diluer dans une huile végétale pour toute application cutanée. Lors de diffusion atmosphérique avec un diffuseur à jet d’air sec, ne pas oublier de mélanger cette huile essentielle avec d’autres huiles essentielles car elle présente une texture très épaisse et une forte odeur (huile essentielle de bergamotier, huile essentielle de lemon-grass, huile essentielle de pamplemoussier, huile essentielle de mandarinier). Cette huile essentielle est réservée à l’adulte.

Les bienfaits de l’huile essentielle de vétiver

Reconnue pour ses propriétés relaxante et tranquillisante, l’huile essentielle de vétiver est employée pour calmer les troubles du système nerveux que sont l’anxiété, la nervosité, le stress ou l’insomnie.

De plus, elle est recommandée pour le traitement de personnes souffrant d’une mauvaise circulation sanguine, d’une défaillance du système immunitaire et de troubles digestifs (insuffisance hépato-pancréatique, congestion hépatique ou hémorroïdes). Elle constitue un anti-inflammatoire efficace contre les douleurs musculaires, articulaires et les tendinites.

De même, l’absence de menstrues chez la femme et les affections cutanées comme l’acné, les piqûres d’insectes et les prurits peuvent être traités à l’aide de l’huile essentielle de vétiver. Une des spécificités de cette huile est qu’elle favorise le sevrage tabagique, c’est-à-dire l’arrêt de la dépendance vis-à-vis du tabac.

Enfin, l’huile essentielle de vétiver sert à la fabrication de savons, de parfums (notes masculines), de lait et de crèmes corporels.

Tonique glandulaire, stimulant endocrinien. Tonique circulatoire artériel et veineux, tonique lymphatique. Antiseptique, anti-fongique, désinfectant indiqué dans certaines affections de la peau (acnée,dermatoses), trés efficace sur les mycoses cutanées, en particulier celles des ongles.

Mauvaise circulation du sang, phlébite, oedème, varices, hémorroïdes.

Déficience immunitaire.

Affections de la peau (acnée, dermatose).

Usage interne

Non

Usage externe

Uniquement

L’Oeil de Tigre

10070209030817738

SANTE L’oeil de tigre fortifie les os et les articulations. Il a un effet apaisant en cas d’essoufflement et d’asthme. Il calme les nerfs. Il affermit et renforce le foie. Freine l’action des bactéries et régule la glande surrénale. L’oeil de tigre protège contre d’éventuels sorts que l’on vous aurait jetés. Il chasse les ondes négatives de chez soi. N’hésitez pas à en disposer quelques morceaux dans votre maison. Son rayonnement nous éclaire sur nos blocages et nous aide à les dissoudre. Il fait prendre conscience du mal qu’une personne mal intentionnée fait à son entourage en les lui faisant subir à son tour.  C’est une pierre de bien, faites le mal et il vous le rendra. L’oeil de tigre nous remplit de chaleur et de sécurité.Parfaite pour se concentrer et se recharger d’énergie. LES CHAKRAS Au plexus et au coeur… ASTROLOGIE Gémeaux, vierge, lion… JOUR DE LA SEMAINE Dimanche...

L’Huile Essentielle de Gingembre

gingembre-confit_max1024x768

Nom commun : Gingembre
Nom latin : Zingiber officinale
Famille botanique : Zingibéracées
Partie distillée : Rhizomes
Origine (pays où l’huile essentielle est cultivée) : Chine, Inde, Malaisie, Côte d’Ivoire

ATTENTION : Précaution avec le gingembre

Le gingembre est à éviter, par précaution, chez les femmes enceintes et les enfants de moins de 3 ans.
Lors d’un usage cutané, il est recommandé d’utiliser l’huile essentielle de gingembre diluée car elle peut être irritante pour la peau.
Le gingembre peut être utilisé dans une préparation culinaire, en respectant les dosages (maximum 1 goutte intégrée à l’issue de la cuisson ou en fin de préparation).

Attention : il existe différentes espèces de gingembre aux compositions différentes. L’huile essentielle de Zingiber officinale (décrite dans cette fiche) est la plus couramment utilisée.

Les bienfaits de l’huile essentielle de gingembre

Stimulante digestive
Anti-inflammatoire
Antidouleur

Autres propriétés 

Tonique générale
Antibactérienne
Expectorante
Antispasmodique

Indications et modes d’utilisation de l’huile essentielle de Gingembre sur le plan physique

Bienfaits immunitaires :

Fatigue : diluer dans une huile végétale et masser le dos et les plantes de pieds, ou en olfaction, en diffusion, en inhalation.

Bienfaits digestifs 

Ballonnements, aérophagie : diluer dans une huile végétale et masser l’abdomen, ou par voie interne en contactant un thérapeute au préalable.
Colite, colique : diluer dans une huile végétale et masser l’abdomen, ou par voie interne en consultant un thérapeute au préalable.
Constipation : diluer dans une huile végétale et masser l’abdomen, ou par voie interne en consultant un thérapeute au préalable.
Constipations-Diarrhées en alternance : par voie interne en consultant un thérapeute au préalable.
Crampe abdominale, spasmes intestinaux : diluer dans une huile végétale et masser l’abdomen.
Diarrhées : diluer dans une huile végétale et masser l’abdomen, ou par voie interne en consultant un thérapeute au préalable.
Digestion difficile ou lente : diluer dans une huile végétale et masser l’abdomen, ou par voie interne en consultant un thérapeute au préalable.
Mal des transports : en olfaction, en diffusion, en inhalation, ou faire une trace sur le palais.
Manque d’appétit (adulte et enfant) : en olfaction, ou faire une trace sur le palais.
Nausées, vomissements : en olfaction, en diffusion, en inhalation, ou faire une trace sur le palais.

Bienfaits ORL et respiratoires 

Bronchite : diluer dans une huile végétale et masser le haut du dos et la colonne vertébrale, ou en inhalation, également par voie rectale en consultant un thérapeute au préalable.
Grippe : diluer dans une huile végétale et masser la colonne vertébrale et les pieds, ou en inhalation, également par voie interne en consultant un thérapeute au préalable.
Rhume : diluer dans une huile végétale et masser le haut du dos, ou appliquer au niveau des sinus, également en inhalation, aussi par voie rectale en consultant un thérapeute au préalable.
Sinusite : diluer dans une huile végétale et appliquer au niveau des sinus , également en inhalation.
Toux (avec ou sans mucosités) : diluer dans une huile végétale et masser le thorax, le haut du dos et les voutes plantaires , ou en inhalation.

Bienfaits musculaires et articulaires 

Arthrite, arthrose : diluer dans une huile végétale et masser la partie concernée.
Douleurs musculaires : diluer dans une huile végétale et masser la partie concernée.
Raideur articulaire ou musculaire : diluer dans une huile végétale et masser la partie concernée.
Rhumatismes : diluer dans une huile végétale et masser la partie concernée.

Bienfaits uro-génitaux 

Douleurs prémenstruelles : diluer dans une huile végétale et masser le bas-ventre.
Douleurs accompagnant la ménopause : diluer dans une huile végétale et masser le bas-ventre.

Bienfaits cutanés 

Cheveux (chute) : diluer dans un shampoing.

Propriétés particulières de l’huile essentielle de Gingembre

Tonifiante et équilibrante du système nerveux
Tonique sexuelle

Indications et modes d’utilisation de l’huile essentielle de Gingembre sur le plan psycho-émotionnel

Angoisse : en olfaction, en diffusion, en inhalation.
Asthénie physique et/ou psychique : en olfaction, en diffusion, en inhalation.
Concentration (manque) : en olfaction, en diffusion, en inhalation.
Créativité (individuelle ou en groupe) : en olfaction, en diffusion, en inhalation.
Déprime latente, idées noires : en olfaction, en diffusion, en inhalation.
Emotions contenues : en olfaction, en diffusion, en inhalation.
Frigidité, impuissance : en olfaction, en diffusion, en inhalation.
Inhibitions mentales : en olfaction, en diffusion, en inhalation.
Surmenage : en application cutanée, ou en olfaction, en diffusion, en inhalation.

Usage interne

Ballonnements, aérophagie, colite, colique, constipation, diarrhées, crampe abdominale, spasmes intestinaux, digestion difficile, digestion lente, mal des transports, manque d’appétit, nausées, vomissements, bronchite, grippe, rhume.

Usage externe

Fatigue, ballonnements, aérophagie, colite, colique, crampe abdominale, spasmes intestinaux, digestion difficile, digestion lente, diarrhées, bronchite, grippe, rhume, sinusite, toux, arthrite, arthrose, douleurs musculaires, raideur articulaire, raideur musculaire, rhumatismes, douleurs prémenstruelles, douleurs accompagnant la ménopause, chute de cheveux, surmenage.

La Kunzite

Kunzite-24

SANTE On dit que cette pierre favorise l’harmonie et le développement personnel, en aidant celui qui la porte à maîtriser ses affects. Elle ferait disparaître les angoisses et apaiserait ceux qui souffrent de schizophrénie et de psychose maniaco-dépressive. La kunzite est également connue pour ses effets contre l’alcoolisme. De manière générale, on lui prête la vertu de fortifier et de donner de l’énergie. Elle stimulerait ainsi le coeur, le système circulatoire et nerveux et aurait des effets sur de nombreux maux (les douleurs de l’arthrite, de la goutte, de la région de la nuque et de l’épaule). Elle a aussi la réputation d’améliorter l’ouïe, l’acuité visuelle et les maux de tête. Elle faciliterait enfin la digestion. LES CHAKRAS Cette pierre est associée au 4ème chakra ou chakra du coeur ou racine dont elle faciliterait l’ouverture… ASTROLOGIE Taureau, Balance, Scorpion, Capricorne, Lion… JOUR DE LA SEMAINE Vendredi…

L’Huile Essentielle de Palma Rosa

palma-rosa

Noms communs : Palmarosa, Géranium des Indes
Noms latins : Cymbopogon martinii var. Motia
Famille botanique : Poacées
Partie distillée : Plantes fleuries (herbes)
Origine (pays où l’huile essentielle est cultivée) : Guatemala, Inde, Vietnam, Afrique du Nord, Madagascar

ATTENTION : Précaution avec le palma rosa

L’huile essentielle de palmarosa ne peut pas être utilisée chez la femme enceinte et allaitante, et chez l’enfant de moins de 3 ans.

Les bienfaits de l’huile essentielle de palma rosa

Propriétés et indications sur le plan physique

Stimulante immunitaire
Anti-infectieuse : antibactérienne et antivirale, antifongique
Stimulante cellulaire cutanée
Stimulante de la circulation sanguine et lymphatique

Autres propriétés 

Stimulante du système neuro-hormonal
Utérotonique

Indications et modes d’utilisation de l’huile essentielle de palmarosa sur le plan physique

Bienfaits immunitaires 

Fatigue : en olfaction, en diffusion, en inhalation, ou diluer avec une huile végétale et masser le dos et les plantes de pieds.
Infection virale ou bactérienne (enfants et adultes): diluer avec une huile végétale, ou en olfaction, en diffusion, en inhalation, également par voie interne en consultant un thérapeute au préalable.
Pièce occupée par des personnes malades (bureau, chambre, etc.) (pour limiter la propagation des virus) : en diffusion.

Bienfaits cutanés 

Acné : diluer avec une huile végétale ou une crème et appliquer sur les parties concernées.
Cheveux gras ou secs : diluer dans le shampoing et masser le cuir chevelu avant le lavage des cheveux.
Cicatrice récente : diluer avec une huile végétale et masser la cicatrice tous les jours.
Eczéma : diluer avec une huile végétale et appliquer sur les parties concernées.
Escarres, crevasses : diluer avec une huile végétale et appliquer sur les parties concernées.
Mycose cutanée : diluer avec une huile végétale et appliquer sur les parties concernées.
Transpiration excessive (pieds, aisselles) : diluer avec une huile végétale et appliquer sur les parties concernées.

Bienfaits uro-génitaux 

Cystite : diluer avec une huile végétale et masser l’abdomen, ou par voie orale en consultant un thérapeute au préalable.
Infections uro-génitales (infections urinaires bénignes, vaginite, etc.) : par voie orale ou vaginale selon l’affection en consultant un thérapeute au préalable.
Libido (baisse ou manque) : en olfaction, en diffusion, en inhalation, ou diluer avec une huile végétale et masser le bas du dos.
Mycose gynécologique : par voie vaginale en consultant un thérapeute au préalable.

Bienfaits digestifs 

Infection intestinale (mycose digestive, etc.) : par voie orale en consultant un thérapeute au préalable.

Bienfaits ORL et respiratoires 

Angine (enfants et adultes) : diluer avec une huile végétale et appliquer sur la gorge, ou par voie interne en consultant un thérapeute au préalable.
Bronchite (enfants et adultes) : en olfaction, en diffusion, en inhalation, ou diluer avec une huile végétale et masser la colonne vertébrale, le haut du dos, le thorax et la plante des pieds, également dans le bain mélangée à une base neutre, mais aussi par voie interne en consultant un thérapeute au préalable.
Encombrement ORL, mucosités (enfants et adultes), Rhinopharyngite : en olfaction, en diffusion, en inhalation, ou diluer avec une huile végétale et masser la colonne vertébrale, le haut du dos, le thorax et la plante des pieds, également dans le bain mélangée à une base neutre.
Grippe : en olfaction, en diffusion, en inhalation, ou diluer avec une huile végétale et masser la colonne vertébrale et la plante des pieds, également par voie interne en consultant un thérapeute.
Mycose pulmonaire : en olfaction, en diffusion, en inhalation, ou par voie rectale en consultant un thérapeute au préalable.
Otite (enfants et adultes) : 1 à 2 gouttes en application derrière les oreilles (jamais à l’intérieur des oreilles), ou par voie interne en consultant un thérapeute au préalable.
Sinusite (enfants et adultes) : en olfaction, en diffusion, en inhalation, ou diluer avec une huile végétale et appliquer au niveau des sinus, ou par voie interne en consultant un thérapeute au préalable.

Bienfaits cardio-vasculaires et circulatoires 

Circulation sanguine et lymphatique (jambes lourdes, cellulite, rétention d’eau, extrémités froides, etc.) : diluer avec une huile végétale et masser la zone concernée.

Propriétés et indications sur le plan psycho-émotionnel

Neurotonique
Harmonisante nerveuse

Indications et modes d’utilisation de l’huile essentielle de palmarosa sur le plan psycho-émotionnel

Angoisse et anxiété : en olfaction, en diffusion, en inhalation, ou diluer avec une huile végétale et masser le dos, le plexus solaire et les plantes de pieds, également en bain (5 gouttes mélangées au savon).
Déprime latente : en olfaction, en diffusion, en inhalation, ou diluer avec une huile végétale, masser le dos, le plexus solaire et les plantes de pieds, également en bain (5 gouttes mélangées au savon).
Fatigue physique et psychique : en olfaction, en diffusion, en inhalation, ou diluer avec une huile végétale et masser le dos, le plexus solaire et les plantes de pieds.
Hyperémotivité : en olfaction, en diffusion, en inhalation.
Irritabilité : en olfaction, en diffusion, en inhalation, ou diluer avec une huile végétale et masser le dos, le plexus solaire et les plantes de pieds, également en bain (5 gouttes mélangées au savon).
Nervosité et agitation intérieure : en olfaction, en diffusion, en inhalation, ou diluer avec une huile végétale, masser le dos, le plexus solaire et les plantes de pieds, également en bain (5 gouttes mélangées au savon).
Stress : en olfaction, en diffusion, en inhalation, ou diluer avec une huile végétale et masser le dos, le plexus solaire et les plantes de pieds, également en bain (5 gouttes mélangées au savon).
Surmenage : en olfaction, en diffusion, en inhalation, ou diluer avec une huile végétale et masser le dos, le plexus solaire et les plantes de pieds, également en bain (5 gouttes mélangées au savon).

Usage interne

Infection virale, infection bactérienne, chambre de malade, cystite, infection urinaire, infection génitale, vaginite, mycose gynécologique, infection intestinale, mycose digestive, angine, bronchite, mycose pulmonaire, otite, sinusite.

Usage externe

Fatigue, infection virale, infection bactérienne, acné, cheveux gras, cheveux secs, cicatrice récente, eczéma, escarres, crevasses, mycose cutanée, transpiration excessive, cystite, libido, angine, bronchite, encombrement ORL, mucosités, rhinopharyngite, grippe, otite, sinusite, circulation sanguine, circulation lymphatique, angoisse, anxiété, déprime latente, fatigue physique, fatigue psychique, irritabilité, nervosité, agitation intérieure, stress, surmenage.

Le Larimar

big pectolite 07

SANTE Ce minéral a un effet reconstituant sur tout le corps physique. Sa vibration douce est énergisante et harmonisante. La pierre stimule les centres vitaux et l’auto guérison. Le Larimar stabilise le système nerveux et rend la joie de vivre. En outre, parce qu’il fortifie le fonctionnement des surrénales. A porter sur soi,pour éviter les colères envers nous et les autres, pour pouvoir communiquer simplement sans agressivité. Le larimar est la pierre du Bien-Être par excellence ! Le larimar faciliterait l’accouchement. Pierre d’une extrême douceur, elle apporte calme et équilibre.  LES CHAKRAS Chakra de la gorge… ASTROLOGIE Vierge ,Verseau, Poisson… JOUR DE LA SEMAINE Jeudi…

L’Huile Essentielle de Benjoin

benjoin

Nom commun : Benjoin de Sumatra, Storax
Nom latin : Styrax benzoe
Famille botanique : Styracacées
Partie distillée : Résine
Origine (pays où l’huile essentielle est cultivée) : Sumatra, Siam, Laos

ATTENTION : Précaution avec le benjoin

L’huile essentielle de benjoin est à éviter chez les femmes enceintes et allaitantes sauf en olfaction. Elle peut s’utiliser chez les enfants à partir de 7 ans, essentiellement par voie cutanée et de préférence diluée dans un mélange.

Précaution : L’usage interne ne peut s’effectuer qu’exceptionnellement et sur les conseils d’un spécialiste.

Remarque : On peut trouver des huiles essentielles de Benjoin plus chargées en esters qu’en acides, ce qui rend leur emploi plus accessible.

Les bienfaits de l’huile essentielle de benjoin

Propriétés et indications sur le plan physique

Anti-inflammatoire
Antispasmodique
Antalgique
Equilibrante nerveuse

Autres propriétés

Expectorante
Cicatrisante cutanée

Indications et modes d’utilisation de l’huile essentielle de Benjoin sur le plan physique

Bienfaits respiratoires

Asthme
Bronchite
Toux sèche et grasse

Bienfaits cutanés

Acné
Brûlure légère
Cicatrice
Dermatoses diverses
Eczéma
Engelure
Peau sèche
Plaie
Prurit
Psoriasis
Ulcère

Propriétés et indications sur le plan psycho-émotionnel

Equilibrante du système nerveux

Indications et modes d’utilisation de l’huile essentielle de Benjoin sur le plan psycho-émotionnel

Agitation, angoisse et anxiété
Choc ou traumatisme émotionnel
Crise de nerfs
Dépression latente
Déséquilibre affectif (lors de : rupture sentimentale, manque affectif, solitude, séparation …)
Sommeil (difficultés d’endormissement et insomnie)
Sensibilité exacerbée, émotion exacerbée (colère, tristesse, agitation, irritabilité…)
Spasmophilie
Stress
Surmenage

Usage interne

Non.

Usage externe

Agitation, angoisse, anxiété, choc, traumatisme émotionnel, déséquilibre affectif, stress, surmenage (dans le bain, quelques gouttes mélangées à une base neutre), sommeil (1 goutte sous la plante de chaque pied ou le long de la colonne vertébrale avant d’aller dormir), sensibilité exacerbée, spasmophilie. Toujours diluée dans une huile végétale à appliquer sur la zone concernée : asthme, bronchite, toux sèche et grasse (masser le haut du dos), acné, brûlure légère, cicatrice, dermatoses, eczéma, engelure, peau sèche, plaie, prurit, psoriasis, ulcère.