Archives par étiquette : déséquilibre

Le Fucus

Fucus2

Noms communs : varech, algue laminaire, fucus vesiculeux, goémon, chene marin.

Nom botanique : fucus vesiculosis

Famille : fucacées

Parties utilisées : Thalle

Origine : Le fucus est une algue brune très commune sur les côtes rocheuses des Océans Atlantique ou Pacifique, essentiellement dans les eaux froides. En France, elle abonde en Bretagne et en Manche, où elle est rejetée sur le rivage lorsqu’elle a été arrachée à la mer (cette drogue n’est pas utilisée). Cette algue est généralement présente dans la zone découverte à marée basse. La drogue est récoltée l’été durant la période de fructification, en partie à l’aide de chaluts, et provient de France, d’Irlande et des États-Unis. Elle est rapidement séchée au soleil.

ATTENTION : Précaution avec le fucus

La consommation prolongée du fucus pendant un régime est déconseillée, ou du moins, doit être prescrite par un médecin. Si le fucus coupe faim vous permet de perdre assez rapidement du poids, ses autres composantes, principalement l’iode est nocif pour votre organisme s’il est consommé en trop grande quantité. Effectivement, cet élément stimule la thyroïde, mais en proportion trop importante, il pourrait provoquer une hyperthyroïdie pour le coup ! De même, la consommation prolongé du coupe faim fucus peut provoquer de l’acné. Il est conseillé de se supplémenter pour un maximum d’un mois. A voir selon les dosages et fabricants.

Dans quels cas ne pas utiliser le fucus ?

La consommation du fucus coupe faim est complètement déconseillée chez la femme enceinte, chez les enfants ainsi que chez les personnes qui présentent des troubles de la thyroïde.

Contre-indications

Les algues peuvent être chargées en métaux lourds, c’est pourquoi le fucus est déconseillé chez les enfants, les femmes enceintes ou qui allaitent. Les bains et cataplasmes ne doivent pas être utilisés en présence de plaies ou de dermatoses suintantes. Le fucus est également contre-indiqué en cas de tachycardies, d’angor ( angine de poitrine), d’hypersensibilité à l’iode.

Effets indésirables 

Une consommation prolongée de fucus peut entraîner une hypersensibilité ou une hyperthyroïdie avec palpitations, stress, insomnies. Une surconsommation d’iode peut entraîner des lésions de la peau, un développement de l’acné, une salivation abondante ou des irritations gastriques. Il est recommandé de ne pas dépasser 150 microgrammes d’iode par jour sur une durée prolongée.

Interactions avec des plantes médicinales ou des compléments

Pas d’interaction relevée avec d’autres plantes médicinales ou compléments. Le fucus peut être associé sans risque avec de la vigne rouge pour traiter des problèmes circulatoires ; avec du thé vert ou de la bourdaine pour favoriser l’élimination des toxines et dans le cadre d’un régime amaigrissant ; avec de la reine-des-prés pour soulager les douleurs rhumatismales ; avec de la réglisse et de l’ortie pour traiter des déséquilibres hormonaux.

Interactions avec d’autres médicaments

Les extraits de fucus ne doivent pas être consommés en même temps que des médicaments traitant l’ hypoglycémie ou le diabète ni avec tout médicament ayant une action sur le taux de sucre dans le sang, car cette algue peut entraîner une diminution du taux de sucres sanguins.

Le fucus ne doit pas être consommé en même temps qu’un traitement contre l’hyperthyroïdie, l’iode présente en forte quantité affectant la thyroïde. Le fucus peut diminuer la vitesse de coagulation. Il ne doit dons pas être consommé en même temps que des médicaments anticoagulants.

En Résumé

Il est prouvé que le fucus est un coupe faim qui peut amener à la perte de poids.
Ce qui est apprécié dans sa composition, c’est la stimulation des hormones thyroïdes afin de stimuler l’oxydations des graisses et son côté diurétique pour une meilleure définition musculaire.
Malheureusement, lorsqu’il est consommé trop longtemps, le fucus coupe faim peut s’avérer dangereux, comme indiqué. Sans même parler des métaux lourds qu’il peut contenir, nocifs pour votre organisme.
L’autre point négatif, c’est que malgré le fait qu’on accorde un effet coupe faim au Fucus, il existe encore peu de recherches scientifiques qui montrent clairement son impact sur la perte de poids.
Au final, si vous souhaitez consommés ce type d’aliments, de plantes dans le but de mincir, je vous conseille de vous orienter vers des éléments qui ont déjà fait leurs preuves : Hoodia (Gordonii) ou Konjac.

Les bienfaits du fucus

Le fucus est un coupe-faim naturel, c´est pourquoi il peut être utilisé par les personnes qui veulent maigrir. Lorsqu´il est consommé avant le repas, il accroît la sensation de satiété. Cette dernière est provoquée par l´augmentation de volume des mucilages, se situant au niveau des thalles, suite à leur réhydratation dans l´estomac. Cette algue permet aussi de combler les carences en oligo-éléments durant les régimes d´amaigrissement. Cependant, pour que son efficacité soit optimale, la cure doit être accompagnée d´exercices physiques. Le fucus étant en outre un excellent stimulant de l´organisme, il permet de lutter contre la fatigue. Il favorise les échanges entre les cellules et les polysaccharides qu´il contient stimulent le système immunitaire. Il constitue également un laxatif doux du fait que les alginates, des acides qui facilitent le passage des selles à travers le tube digestif, font aussi partie de sa composition. A part cela, le fucus est prisé pour sa forte teneur en iode, une substance dont l´action aide à stimuler la sécrétion de l´hormone thyroïdienne qui assure l´équilibre du métabolisme humain. Par ailleurs, il est utilisé pour l´élaboration de nombreux remèdes homéopathiques qui permettent de traiter certaines maladies du coeur dont la dégénérescence graisseuse des artères coronaires. Il guérit la néphrite, une inflammation provoquée par les infections, en diminuant l´irritation rénale. En usage externe, il permet de soulager les piqûres d´insectes et les brûlures.

Autres indications thérapeutiques démontrées

Artériosclérose ; hypertension artérielle, adénopathies ; traitement des entorses et soulagement des inflammation des articulations ; asthénie, fatigue ; anti-inflammatoire ; émollient ; soulagement des douleurs rhumatismales et de l’arthrite rhumatoïde ; lutte contre des problèmes dermatologiques comme le psoriasis.