Archives par étiquette : peau

L’Huile Essentielle de Vétiver

1009950-Vétiver

Nom botanique : Vetiveria zizaniodes
Partie de la plante : Racine
Méthode d’extraction : Distillation à la vapeur
Composition chimique : Acide zizanoïque, Khusimol
Origine : Java

ATTENTION : Précaution avec le vétiver

Cette huile essentielle ne s’utilise pas pure sur la peau. Il est indispensable de la diluer dans une huile végétale pour toute application cutanée. Lors de diffusion atmosphérique avec un diffuseur à jet d’air sec, ne pas oublier de mélanger cette huile essentielle avec d’autres huiles essentielles car elle présente une texture très épaisse et une forte odeur (huile essentielle de bergamotier, huile essentielle de lemon-grass, huile essentielle de pamplemoussier, huile essentielle de mandarinier). Cette huile essentielle est réservée à l’adulte.

Les bienfaits de l’huile essentielle de vétiver

Reconnue pour ses propriétés relaxante et tranquillisante, l’huile essentielle de vétiver est employée pour calmer les troubles du système nerveux que sont l’anxiété, la nervosité, le stress ou l’insomnie.

De plus, elle est recommandée pour le traitement de personnes souffrant d’une mauvaise circulation sanguine, d’une défaillance du système immunitaire et de troubles digestifs (insuffisance hépato-pancréatique, congestion hépatique ou hémorroïdes). Elle constitue un anti-inflammatoire efficace contre les douleurs musculaires, articulaires et les tendinites.

De même, l’absence de menstrues chez la femme et les affections cutanées comme l’acné, les piqûres d’insectes et les prurits peuvent être traités à l’aide de l’huile essentielle de vétiver. Une des spécificités de cette huile est qu’elle favorise le sevrage tabagique, c’est-à-dire l’arrêt de la dépendance vis-à-vis du tabac.

Enfin, l’huile essentielle de vétiver sert à la fabrication de savons, de parfums (notes masculines), de lait et de crèmes corporels.

Tonique glandulaire, stimulant endocrinien. Tonique circulatoire artériel et veineux, tonique lymphatique. Antiseptique, anti-fongique, désinfectant indiqué dans certaines affections de la peau (acnée,dermatoses), trés efficace sur les mycoses cutanées, en particulier celles des ongles.

Mauvaise circulation du sang, phlébite, oedème, varices, hémorroïdes.

Déficience immunitaire.

Affections de la peau (acnée, dermatose).

Usage interne

Non

Usage externe

Uniquement

L’Huile Essentielle de Romarin

romarin

Noms communs : Encensier, herbe aux couronnes, rose des marins, rose de la mer, rose-marine.
Nom botanique : Rosmarinus officinalis, famille des labiées ou lamiacées.
Noms anglais : Rosemary.

Parties utilisées : Parties aériennes, idéalement à la floraison.
Habitat et origine : Plante vivace arbustive originaire des maquis, garrigues et rocailles du bassin méditerranéen, aujourd’hui répandue un peu partout sous les climats tempérés qui connaissent des hivers doux. La plante aime le plein soleil et tolère modérément la sécheresse. Sous les climats plus nordiques, on la traite comme une annuelle que l’on cultive par semis ou par bouturage, car elle ne résiste pas aux hivers rigoureux.

ATTENTION : Précaution avec le romarin

Certains des constituants du romarin ont un effet convulsivant et 3 cas de crise d’épilepsie reliés à une consommation excessive de romarin ont été rapportés.

Contre-indications

Jeunes enfants. Femmes enceintes. Certaines personnes ayant une hypersensibilité hépatique au romarin officinal à verbénone.

Effets indésirables

La prise de grandes quantités d’huile essentielle de romarin peut provoquer une irritation de l’estomac ou des intestins et même des dommages rénaux.
On a rapporté plusieurs cas de dermatite de contact associée au romarin ou à des produits renfermant des extraits. La prudence serait donc de mise chez les personnes à la peau sensible. En revanche, les résultats d’un essai indiquent que des crèmes à base d’extrait de romarin ont réussi à prévenir la dermatite de contact causée par un composant du savon (laurylsulfate de sodium).

Les bienfaits de l’huile essentielle de romarin

L’une des principales applications de l’huile de romarin se doit à sa capacité à lutter contre le vieillissement cutané. La mélanger avec de la menthe et l’appliquer ensuite sur la peau. Son effet est instantané et plus remarquable que celui des crèmes que l’on peut trouver dans les parfumeries. De plus, elle détend les traits et hydrate les cellules du derme, ce qui améliore l’aspect de la peau en quelques minutes ! Beaucoup de gens utilisent le romarin comme produit de beauté car ses bienfaits sont immenses ; il donne de la fraîcheur, de la souplesse et de l’éclat à la peau et il exerce un effet protecteur sur les cellules grâce à sa concentration en antioxydants.

L’huile de romarin a également des propriétés calmantes et anti-inflammatoires, et c’est pour cette raison qu’elle est souvent utilisée en médecine sportive pour masser les athlètes aux endroits où les muscles sont surchargés ou sur les zones où des lésions se sont produites. Elle améliore l’état général lorsqu’on l’applique par des mouvements circulaires et qu’elle pénètre par les pores de la peau. Elle constitue donc un bon remède pour réduire les inflammations causées par l’arthrite, par les rhumatismes ou par les hémorroïdes.

L’huile de romarin a des propriétés antiseptiques et antibiotiques : elle peut être utilisée pour désinfecter des blessures superficielles, des coupures, des égratignures, etc. Son application évitera que les bactéries ou les germes ne pénètrent dans la lésion et ne puissent l’infecter. Il s’agit d’un excellent cicatrisant qui favorise la régénération de la peau. Les blessures guérissent plus rapidement et la zone affectée ne garde pas de marques.

Depuis fort longtemps l’huile de romarin est utilisée pour améliorer l’état des cheveux, qu’ils soient gras ou secs. On peut l’utiliser en guise de shampooing ou en ajouter quelques gouttes dans son shampooing habituel pour laver toute la chevelure. Son utilisation cosmétique est de plus en plus répandue et nombreux sont les traitements capillaires, les crèmes et les lotions qui contiennent de l’extrait de romarin ou de l’huile de romarin.

Vous pouvez faire usage de l’huile essentielle de romarin comme d’un dentifrice très efficace, car elle élimine la mauvaise haleine due à une profusion de bactéries à l’intérieur de la bouche. Et de plus, elle donne une haleine fraîche et délicieuse !

L’huile de romarin peut s’utiliser pour traiter les problèmes respiratoires en faisant des inhalations ; pour soigner une congestion nasale, un rhume, une grippe ou pour traiter les allergies. On peut aussi appliquer une goutte d’huile sous chaque narine pour se déboucher le nez.

Cette huile présente un autre avantage : elle favorise l’agilité mentale, elle sert à combattre le stress et la dépression, elle diminue la tension nerveuse et l’anxiété, etc. Elle prédispose à la bonne humeur et donne de l’énergie.

Grâce à son effet stimulant et tonique, elle améliore la circulation sanguine et en même temps renforce le système immunologique ; elle nous protège en quelque sorte des maladies de l’appareil respiratoire et des maladies du système digestif ; on peut l’utiliser dans le traitement des diarrhées et de la constipation en faisant des massages sur l’estomac et sur le bas-ventre. En massant le dos, on favorise l’élimination des liquides que le corps retient, car elle a des propriétés diurétiques ; enfin, elle est salutaire pour le foie et on l’utilise dans le traitement de l’ictère.

Elle est excellente pour les femmes, car elle soulage les douleurs menstruelles ; on peut appliquer quelques gouttes d’huile de romarin sur le bas-ventre en le couvrant d’une serviette chaude pour faire augmenter la température dans cette zone. Cela sert aussi à réduire les gonflements et à soulager les maux de tête.

Si on la mélange à d’autres huiles essentielles comme l’huile essentielle d’amande, l’huile de romarin se révèle très efficace pour traiter la calvitie ou la chute des cheveux, de même que la dermatite séborrhéique. Faire de légers massages circulaires sur le cuir chevelu et laisser agir quelques minutes avant de se laver la tête.

Usage interne

Favorise la digestion, régule les lipides, améliore la circulation sanguine : cholagogue (aide à l’évacuation de la bile), antispasmodique. Diurétique : il réduit les risques de calculs rénaux ou de goutte et prévient les rhumatismes. Antistress, antifatigue : il prévient l’insomnie et permet de lutter contre le surmenage intellectuel. Effet antioxydant : contre le vieillissement cellulaire.

Usage externe

Contre les affections de la peau : infections, plaies, nettoyage de la peau et des zones génitales. Accélère la pousse des cheveux. Permet de lutter contre certains agents pathogènes : antimycosique et antibactérien. . Soulage les rhumatismes.

L’Huile Essentielle de Marjolaine

marjoram

Noms communs : Marjolaine à coquilles, Marjolaine des jardins Marjolaine d’Orient
Nom latin : Origanum majorana
Famille botanique : Lamiacées
Partie distillée : Sommité fleurie
Origine (pays où l’huile essentielle est cultivée) : Egypte

ATTENTION : Précaution avec la marjolaine

L’huile essentielle de marjolaine à coquilles est déconseillée les 3 premiers mois de la grossesse et chez les enfants de moins de 3 ans.
La marjolaine doit être évitée par les personnes souffrant d’asthme et d’épilepsie.
Remarque : ne pas confondre la marjolaine à coquilles et l’origan compact (Origanum compactum), dont les indications thérapeutiques et utilisations sont différentes.

Contre-indications

Aucune

Effets indésirables

Aucun

Les bienfaits de l’huile essentielle de marjolaine

Propriétés et indications sur le plan physique

Propriétés particulières de l’huile essentielle de marjolaine à coquilles

Anti-infectieuse, antibactérienne, antifongique
Anti-douleur
Calmante du système nerveux central

Autres propriétés :

Antispasmodique

Indications et modes d’utilisation de l’huile essentielle de marjolaine à coquilles sur le plan physique

Les indications ci-dessous sont listées par ordre alphabétique :

Bienfaits immunitaires :

Epidémies (pour l’effet antiseptique aérien) : en diffusion.
Fatigue générale : diluer avec une huile végétale et masser le long de la colonne vertébrale et sous les voûtes plantaires, ou en olfaction.
Infection virale ou bactérienne : en olfaction, ou diluer avec une huile végétale, ou par voie buccale et rectale en consultant un thérapeute au préalable.

Bienfaits cutanés :

Herpès labial : 1 goutte pure, appliquée sur le bouton d’herpès.
Infections cutanées (bactériennes, virales, fongiques…) : furoncle, impétigo, mycose, zona, varicelle, psoriasis, panaris… : diluer avec une huile végétale.
Inflammation des gencives, ulcère buccal, aphte : diluer avec un peu d’eau et faire un bain de bouche, puis recracher; ou mettre une goutte sur la brosse à dents avant le dentifrice et laver les dents.
Peaux grasses : diluer avec une crème de jour ou un masque.
Pieds (fatigués, meurtris…) : en bain de pieds.
Troubles cutanés : acné, eczéma suintant, démangeaisons… : diluer avec une huile végétale.

Bienfaits ORL et respiratoires :

Bronchite : en olfaction, en diffusion, en inhalation, ou diluer avec une huile végétale et masser le haut du dos, la colonne vertébrale et la plante des pieds, également par voie rectale en consultant un thérapeute au préalable.
Grippe : en olfaction, en diffusion, en inhalation, ou diluer avec une huile végétale et masser la colonne vertébrale et la plante des pieds, également par voie rectale en consultant un thérapeute au préalable.
Mal de gorge : diluer avec un peu d’eau, en gargarisme.
Otite : une goutte derrière chaque oreille (par à l’intérieur de l’oreille).
Rhinopharyngite : en olfaction, en diffusion, en inhalation, ou diluer avec une huile végétale et masser la colonne vertébrale, le haut du dos et la plante des pieds, également par voie interne en consultant un thérapeute au préalable.
Sinusite : en inhalation ou en diffusion.
Toux spasmodique : en olfaction, en diffusion, en inhalation, ou diluer avec une huile végétale et masser le haut du dos, ou par voie rectale en consultant un thérapeute au préalable.
Troubles respiratoires (dyspnée) : en olfaction, en diffusion, en inhalation, ou diluer avec une huile végétale et masser le dos et le thorax, ou par voie rectale en consultant un thérapeute au préalable.

Bienfaits digestifs :

Aérophagie, flatulences, éructations : diluer avec de l’huile végétale et masser l’abdomen, ou par voie interne en consultant un thérapeute au préalable.
Brûlures gastriques : par voie interne en consultant un thérapeute au préalable.
Colite : diluer avec de l’huile végétale et masser l’abdomen, ou par voie interne en consultant un thérapeute au préalable.

Bienfaits musculaires et articulaires :

Arthrose, arthrite : diluer avec de l’huile végétale et masser la zone concernée.
Crampes, contractures musculaires : diluer avec de l’huile végétale et masser la zone concernée.
Lumbago : diluer avec de l’huile végétale et masser la zone concernée.
Rhumatismes : diluée avec de l’huile végétale et masser la zone concernée.
Sciatique : diluer avec de l’huile végétale et masser la zone concernée.

Bienfaits cardio-vasculaires :

Troubles cardiaques bénins (extrasystoles, arythmie, palpitations…) : diluer avec de l’huile végétale, masser le plexus, ou dans le bain en diluant avec une base neutre, également en olfaction, en diffusion, en inhalation.
Hypertension d’origine nerveuse: diluer avec de l’huile végétale et masser le plexus, ou dans le bain en diluant avec une base neutre, également en olfaction, en diffusion, en inhalation.

Propriétés et indications sur le plan psycho-émotionnel

Propriétés particulières de l’huile essentielle de marjolaine à coquilles

Tonifiante et calmante

Régulatrice du système neurovégétatif
Indications et modes d’utilisation de l’huile essentielle de marjolaine à coquilles sur le plan psycho-émotionnel

Les indications ci-dessous sont listées par ordre alphabétique :

Ambiance tendue ou survoltée (bureau, domicile…) : en olfaction et en diffusion.
Angoisse et anxiété : en olfaction et en diffusion, ou en bain (5 gouttes mélangées à une base neutre).
Déprime latente, idées noires : en olfaction et en diffusion, ou en bain (5 gouttes mélangées à une base neutre).
Emotion forte passagère (grosse colère, chagrin…) : en olfaction et en diffusion, ou en bain (5 gouttes mélangées à une base neutre).
Fatigue physique et psychique : en olfaction et en diffusion, ou en bain (5 gouttes mélangées à une base neutre).
Nervosité et agitation intérieure : en olfaction et en diffusion, ou en bain (5 gouttes mélangées à une base neutre).
Sommeil (endormissement difficile et insomnie) : en olfaction et en diffusion.
Stress : en olfaction et en diffusion, ou en bain (5 gouttes mélangées à une base neutre).
Surmenage : en olfaction et en diffusion, ou en bain (5 gouttes mélangées à une base neutre).

Usage interne 

Pour réguler le système nerveux autonome : 1 à 2 gouttes diluées dans du miel ou un peu d’huile d’olive ou sur un comprimé neutre. 2 à 3 fois par jour.

Usage externe sur la peau 

Ne pas l’utiliser pure sur une peau sensible. Il est recommandé de la diluer à 10 ou 20 % dans une huile végétale. En onction locale ou en massage, sur le dos, la nuque, le plexus solaire, la plante des pieds, au creux des poignets. On la dilue à 20 % dans de l’huile végétale de millepertuis ou de calendula ou autre… Environ 15 gouttes d’huile essentielle dans une cuillère à café d’huile végétale. Elle est efficace pour la détente et l’apaisement, la régulation nerveuse. Légèrement anti-inflammatoire on peut l’utiliser pour faire des onctions avec les huiles essentielles de Gaulthérie, d’Eucalyptus citriodora, de Genévrier, dans de l’huile végétale de calophylle, en massage sur les articulations douloureuses.

La Malachite

110504095326838416

SANTE On appliquera la malachite sur les parties douloureuses.
Elle a la particularité d’absorber les énergies négatives qui provoquent des douleurs, comme l’arthrose, les crampes, les hernies, les entorses, les rhumatismes.
Elle est excellente pour les inflammations de la gorge et les petites douleurs auriculaires.
Pierre verte, elle est excellente pour soigner les problèmes de peau.
Elle peut soulager les douleurs liées au cycle menstruel.
Un verre d’élixir de malachite dix minutes avant le repas facilitera la digestion et aidera le pancréas.
Elle est une aide précieuse pour les infections, recommandée pour les traitements d’asthme et de pneumonie, les coliques, les hémorroïdes.
Elle nous redonne confiance en soi, nous apporte plus de lucidité et fortifie nos facultés d’expression.
Elle accentue nos dons d’autoguérison, affine la sensibilité, nos qualités de réceptivité, d’adaptation. LES CHAKRAS 
La malachite est rattachée au chakra du coeur, elle rééquilibre l’ensemble de l’organisme… ASTROLOGIE Taureau, Balance, Capricorne, Scorpion… JOUR DE LA SEMAINE Vendredi…